logo
Le professionnel de la santé
spécialiste de l'activité physique
Le kinésiologue possède au minimum un baccalauréat de niveau universitaire ayant pour objet principal d’étude la kinésiologie. Lorsque le kinésiologue termine sa formation universitaire au niveau du baccalauréat, il possède des connaissances générales qui lui permettent d’avoir une intervention de base avec l’ensemble de la clientèle qu’il dessert, et ce, dans les sphères de la prévention, de la réadaptation, de la performance et de la modification des habitudes de vie.

Sa formation universitaire

Le baccalauréat en kinésiologie couvre différents sujets tels que:

  • anatomie humaine
  • croissance et développement moteur
  • biomécanique du mouvement humain
  • contrôle et apprentissage moteur
  • évaluation de la condition physique et des habitudes de vie
  • méthodes d'entraînement, prescription, périodisation
  • physiologie de l'exercice
  • psychologie de l'activité physique et du sport
  • nutrition sportive
  • méthodologie de la recherche
  • promotion de l'activité physique

 
Les huit universités reconnues pour la formation des kinésiologues au Québec sont:

  • Université de Montréal
  • Université Laval
  • Université du Québec à Montréal
  • Université de Sherbrooke
  • Université McGill
  • Université Concordia
  • Université du Québec à Trois-Rivières
  • Université du Québec à Chicoutimi
 
Par la suite, le kinésiologue a toujours la possibilité de se spécialiser par l’entremise d’une formation plus poussée au niveau des deuxième et troisième cycles universitaires.
 

Ses compétences

Les compétences attendues du kinésiologue lors de sa formation ont été établies en fonction des étapes du cheminement d’un client avec un professionnel de la santé au Québec. Les voici :

Rechercher les informations pertinentes à la détermination des besoins de l’individu et des objectifs d’intervention.

  • Identifier les besoins et les objectifs de l’individu;
  • Interpréter les besoins et les objectifs de l’individu afin d’être en mesure de les évaluer, de les mesurer et de les réaliser;
  • Rechercher et analyser les informations pertinentes préalables à l’intervention.

Évaluer la capacité fonctionnelle, la motricité et les déterminants de la condition physique de l’individu afin d’élaborer un plan d’intervention.

  • Identifier et effectuer les tests appropriés pour juger de la capacité fonctionnelle, de la motricité et des déterminants de la condition physique de l’individu;
  • Appliquer les tests appropriés pour juger de la capacité fonctionnelle, de la motricité et les déterminants de la condition physique de l’individu;
  • Analyser les résultats des tests;
  • Rédiger un bilan en fonction de l’analyse clinique.

Construire un plan d’intervention spécifique.

  • Établir les priorités d’intervention auprès de l’individu;
  • Formuler des objectifs réalistes en correspondance avec les objectifs de l’individu;
  • Identifier les stratégies et les techniques d’intervention adéquates permettant au client d’atteindre les objectifs visés;
  • Établir un échéancier réaliste concernant ses interventions.

Réaliser son intervention efficacement.

  • Connaître les stratégies et les techniques d’intervention;
  • Appliquer les stratégies et les techniques d’intervention de façon efficace.

Poser un regard critique sur son intervention et, au besoin, réajuster son intervention.

  • Évaluer les effets de ses interventions;
  • Évaluer l’adéquation entre les effets de ses interventions et les objectifs retenus;
  • Réajuster au besoin ses interventions.

Agir de façon éthique et responsable.

  • Communiquer de façon appropriée (oralement et par écrit) avec ses collègues de même discipline et d’autres disciplines;
  • Communiquer de façon appropriée (oralement et par écrit) avec le client;
  • Apporter sa contribution disciplinaire dans une situation de collaboration;
  • Identifier et planifier des formations pertinentes à l’égard de sa formation continue;
  • Analyser sa capacité professionnelle avant d’agir avec l’individu (ses forces, ses limites, son champ d’exercice), consulter d’autres professionnels s’il y a lieu ou référer;
  • Connaître et respecter les normes d’éthique relatives à la profession;
  • Respecter les individus, ses collègues et autres intervenants et éviter toute forme de discrimination à l’égard d’autrui;
  • Réaliser des activités de promotion, d’éducation et de prévention de la santé adaptées à une population désignée.