Son champ d'exercice

L’exercice de la kinésiologie consiste évaluer la dynamique du mouvement d’une personne, déterminer et assurer la mise en œuvre d’un plan d’intervention ou de traitement qui, par le moyen de l’activité physique, vise à optimiser la performance motrice de l’être humain en interaction avec son environnement.

  • La dynamique du mouvement humain (ou d’une personne) représente la somme de toutes les interactions ou des variables qui ont un impact sur la finalité et la qualité de l’exécution d’une action motrice;

  • Le plan d’intervention et le plan de traitement sont des outils utilisés dans le but d’identifier les besoins du client, les objectifs poursuivis, les moyens à utiliser et la durée prévisible pendant laquelle des services devront lui être fournis. Le plan de traitement s’applique plus spécifiquement aux clientèles présentant des incapacités ou des déficiences;

  • L’activité physique correspond à tout mouvement corporel qui entraîne une dépense énergétique substantielle, supérieure au métabolisme de base (par opposition à l’inactivité);

  • La performance motrice humaine se définit comme étant le contrôle approprié et efficace des processus moteurs (cognitifs, émotifs, physiologiques, anatomiques, biomécaniques, neuromoteurs et métaboliques) et des mouvements du corps qui en résulte dans son environnement. Elle considère le développement et le progrès des individus dans leur vécu personnel, dans l’amélioration de l’autonomie, des attributs organiques, dans la valorisation des savoir-faire, dans le développement ou la reconstruction de l’estime de soi et de la confiance en soi.

  • Optimiser la performance fait appel à l’atteinte des meilleures performances possibles selon la condition et les objectifs d’un individu à la fin des interventions du kinésiologue, mais elle fait aussi appel à la pérennité. Donc le kinésiologue doit s’assurer des maintiens des acquis post-intervention, mais il doit aussi fournir les outils nécessaires à l’individu pour qu’il puisse poursuivre son développement dans un processus d’autodétermination instauré dès le début de ses interventions.

 

Le rôle général du kinésiologue

Le kinésiologue est un spécialiste du mouvement humain qui utilise l’activité physique à des fins de prévention, de traitement et de réadaptation. De manière plus précise, le kinésiologue intervient sur la dynamique du mouvement humain et ses déterminants à tous les stades de la vie, tant sur les plans fonctionnels que de la haute performance, en s’appuyant sur ses fondements biopsychosociaux incluant ses capacités d’adaptation et de réadaptation dans une perspective de santé globale. 

Le rôle du kinésiologue vise à maintenir, à améliorer ou à recouvrer la santé humaine principalement par le moyen de l’activité physique. Plus concrètement, le kinésiologue procède à une évaluation de la dynamique du mouvement de la personne dans le but de cibler ses besoins et ses problématiques, d’identifier les restrictions d’ordre médical, pharmaceutique ou autre, de comprendre l’anamnèse kinésiologique, de fixer les limites de son intervention ou, s’il le juge nécessaire, de recommander son client à un autre professionnel.

Lors de son évaluation, les tests portent sur les capacités fonctionnelles et motrices, la condition physique et médicale actuelle ainsi que plusieurs autres aspects donc il en intègre les éléments, tels que les aspects motivationnels, la santé mentale, la cognition, les dimensions psychosociales et affectives, l'environnement de même que les facteurs prédisposant de la maladie, le cas échéant. 

Le kinésiologue utilise une approche personnalisée et ses interventions sont réalisées autant auprès d’individus qu’auprès de groupes.

 

Le cadre de référence du kinésiologue (activités et tâches principales)

Voici le cadre de référence du kinésiologue