Le professionnel de la santé
spécialiste de l'activité physique
Montréal, 17 août 2016 – Trois kinésiologues ont été accusés de pratique illégale dans les succursales de la Clinique du Pied MD. Le conseil d’administration, la direction générale, le comité de gestion des plaintes et le comité de professionnalisation de la Fédération des kinésiologues du Québec (FKQ) travaillent depuis 2014 sur ce dossier en collaboration avec l’Association des Orthésistes et des Prothésistes du Québec (AOPQ). Une rencontre avec l’Ordre des podiatres du Québec a eu lieu le 8 octobre 2014. Les vérifications effectuées ont permis de constater que les kinésiologues concernés ne sont  pas membres actifs de la FKQ.

Ce sont des accusations d'exercice illégal de la médecine ou de la podiatrie qui ont été déposées. La biomécanique du mouvement humain est un objet de connaissances disciplinaires dans la formation universitaire initiale du kinésiologue. Dans le cadre de son champ d’exercice professionnel, le kinésiologue peut donc procéder à une analyse biomécanique de tout geste de locomotion humaine ou encore sportive. Cependant, il ne s’agit pas ici d’une analyse effectuée pour pouvoir poser un diagnostic en médecine podiatrique pas plus que pour prescrire une prothèse adaptée et/ou une orthèse plantaire. Ce domaine d’expertise est celui des membres de l’Ordre des podiatres du Québec.

Selon la FKQ, le kinésiologue est le professionnel de la santé qui évalue et intervient sur la dynamique du mouvement humain et ses déterminants à tous les stades de la vie, tant sur les plans fonctionnels que la haute performance, en s’appuyant sur ses fondements biopsychosociaux incluant ses capacités d’adaptation/réadaptation dans une perspective de santé globale. Le kinésiologue réalise ses interventions autant auprès d’individus qu’auprès de groupes. Son moyen privilégié est l’activité physique selon une approche personnalisée. Il n’a pas la formation nécessaire pour poser des diagnostics médicaux ou déterminer des traitements médicaux, ou encore poser des gestes réservés à la profession de podiatre.

La FKQ rappelle l’importance de consulter des kinésiologues accrédités, puisqu’ils doivent passer un examen d’accréditation, suivre des formations continues pour garder leur accréditation et respecter le code d’éthique de la Fédération.
-30-
 
Source :
Pascale Boutin-Guertin
Coordonnatrice des communications
Fédération des kinésiologues du Québec
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
819-582-7562

Partager